GRAND DEBAT NATIONAL INITIE PAR LE PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE


Après deux mois de mobilisation des « gilets jaunes », le Grand débat national initié par le président de la République, vient de débuter et se prolongera jusqu’au 15 mars prochain. Il comportera trois grands volets:  

 

  - l’organisation de réunions d’initiatives locales. Un référent départemental a été désigné en la personne de Monsieur Laurent LENOBLE, secrétaire général de la Préfecture de l’Ardèche (tél. : 04 75 66 51 53). Toute personne souhaitant organiser une rencontre entrant dans le cadre du Grand débat national est invitée à le contacter en amont (afin de garantir la labellisation et la sécurisation notamment). Ces réunions devront être organisées avant le 1er mars.   

 

 - la tenue de conférences citoyennes régionales autour de quatre thèmes :

 

  • la fiscalité et les dépenses publiques,
  • la démocratie et la citoyenneté,
  • l’organisation de l’Etat et des services publics
  • la transition écologique

 

. Elles auront lieu du 1er au 15 mars 2019.  

 

  – les contributions individuelles, amorcées par les « cahiers de consultation citoyenne », pourront également être apportées librement sur la plateforme www.granddebat.fr ou par voie postale.

 

Alors que l’Etat souhaite impliquer les maires dans l’organisation des réunions d’initiatives locales, l’association des Maires de  l’Ardèche a rappelé que, «  si les maires reconnaissent la nécessité d’offrir à leurs concitoyens la possibilité de s’exprimer, ils ne sauraient porter une responsabilité qui n’est pas la leur. Dans le dialogue avec les Français, les Maires prennent leur part depuis longtemps et continueront de le faire, étant quotidiennement au contact de leurs administrés et pleinement conscients de leurs préoccupations. Ainsi, les Maires sont invités à jouer le rôle de « facilitateurs » dans l’organisation matérielle des débats (mise à disposition de cahiers de consultation citoyenne, prêt de salle et de matériel notamment) mais, au nom du principe de libre administration des collectivités territoriales, ils ont toute latitude pour décider de leur implication dans l’organisation des rencontres. Afin de garantir la qualité et l’impartialité des débats, l’AMF 07 recommande aux communes souhaitant organiser elles-mêmes une rencontre, de faire appel à un modérateur pour animer puis retranscrire les débats (liste disponible auprès de Monsieur LENOBLE). Les maires sont libres de participer ou non au débat, en qualité de maire, comme en tant que citoyen, et d’exprimer leur position, via la plateforme dédiée par exemple. L’Association de Maires et des présidents de communautés de l’Ardèche prendra également part au débat en remettant prochainement une contribution qui rappellera sans nul doute les difficultés exprimées par les élus depuis plusieurs mois et la nécessité de nouer une nouvelle relation basée sur la confiance et le dialogue »

 

L’équipe Municipale en accord avec la déclaration de l’association des Maires de l’Ardèche, sera facilitatrice et

  •  mettra à disposition des habitantes et habitants « des cahiers de consultation citoyenne » où ils

 pourront exprimer leur point de vue,  les jours de permanence de la Mairie (lundi et jeudi de 14 à 17h) et un samedi (le 9 février 2019 de 14 à 17h) et cela jusqu’à la fin de la consultation.

  • Mettra à disposition une salle de réunion à la demande d’habitantes et d’habitants qui souhaiteraient

organiser une réunion, après avoir sollicité un animateur auprès de la Préfecture.

  • Mettra à disposition un ordinateur pour celles et ceux qui n’en disposent pas pour réaliser leur

contribution en ligne (les jours d’ouverture de la Mairie)

 

La Municipalité

 

=> Lettre du Président de la République aux Français