L'oratoire Saint Christophe

Le souvenir de Saint Christophe reste vivace dans le pays :
 
sur la route qui mène à Villeneuve de Berg, s’élève encore un oratoire, reconstruit en 1843, certainement sur l’emplacement des substructions de l’ancienne église.
 
La statue du saint a été volée il y a quelques années, avant la restauration récente de la niche.
 
Saint Christophe, patron des voyageurs –celui qui porte Jésus sur son épaule- trouvait idéalement sa place sur cette voie de communication et de pénétration reliant la Vallée du Rhône à l’Est, à la Vallée de l’Ardèche et au Gévaudan à l’Ouest ; sur cette voie antique qui traversait la rivière Ibie au lieu-dit Le Gua (le gué) à une demi lieue au nord du village.
 
Jusqu’au début des années mille neuf cent cinquante, tout à proximité de l’oratoire, sur l’emplacement que nos anciens appelaient ‘le cimetière’ étaient célébrés offices religieux et processions des rogations pour implorer la protection des cultures.